Chapelle artistique oecuménique de Saint Henri

L’idée sur laquelle se base la construction de cette chapelle est un parcours silencieux à travers des espaces sombres jusqu’à l’autel, à la lumière. Outre le bois et le cuivre, la lumière naturelle est le matériau de construction le plus important qui donne vie aux formes et aux surfaces de la chapelle au fur et à mesure que le jour avance.

Ce bâtiment s’élève au sommet d’une colline où poussent des conifères à la manière d’un bâtiment sacré traditionnel. Le profil du toit suit les forms de la colline et le revêtement en cuivre qui deviant verdâtre avec la patine lie le bâtiment aux couleurs des conifères. La chapelle se fond dans la nature.

La forme de cette chapelle est inspirée par celle d’un poisson. Les arcs en bois lamellé forment, à la manière des arêtes d’un poisson, la structure portante et donnent au bâtiment sa forme naturelle. Les arcs sont fabriqués en usine à l’aide d’une même moule. La variation de leur hauteur donne au bâtiment sa forme organique variée.

Les noeuds du bois lamellé mettent en valeur le caractère typique du bois. Les murs du bâtiment sont courbés contre la charpente en bois lamellé. Le revêtement intérieur est en panneaux de pin non traités. Les meubles de l’entrée sont en aulne glutineux massif. Les bancs, l’autel et le plancher sont en planches de pin.

On sent l’odeur du bois dès que l’on entre. La lumière du jour donne aux surfaces une teinte rougeâtre et fait apparaître la patine du temps. La croix en pin est utilisée pour les processions lorsqu’elle n’est pas sur son piédestal derrière l’autel.

Le projet en bref
Emplacement: 
Turku
Maître de l’ouvrage: 
Pyhän Henrikin kappelin kannatusyhdistys
Conception structurale: 
Narmaplan Oy
Entrepreneur: 
Hartela Oy